© Pinterest

Cyberattaque : Europol sur le pied de guerre

Partagez !

Une complexe enquête internationale sera nécessaire selon Europol, pour identifier les responsables du cyberattaque de vendredi dernier. La suspicion de la responsabilité de la NSA prend force. Edouard Snowden, ancien informaticien des services secrets américains, n’hésite pas en signaler à la NSA comme responsable du cyberattaque à échelle mondiale, qui a fait plus de 200 000 victimes dans 150 pays. En janvier 2013 a été crée le centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3), car le cyberespace est devenu un de terrains d’enquête majeur pour Europol : opérations frauduleuses sur l’Internet avec la carte de crédit, pédophilie en ligne, hameçonnage, les chevaux de Troie, les vers informatiques, les mouchards ou espiongiciels, et les « rançongiciels » comme Wanna Cry, qui a déclenché une colossal opération de piratage informatique le vendredi 12 mai. Par coïncidence, Donald Trump avait signé jeudi un décret visant a encourager la cyberprotection de son pays.

ROCIO DURAN

RFI, le 14 mai 2017 »