Séminaire « Accumulations et accélérations : l’emballement du monde » – FMSH

Partagez !

Le passage à la vitesse de la lumière pour la plupart des processus informatiques et applications, a impliqué une accélération de l’obsolescence de l’ancien. Une course frénétique pour l’amélioration de l’humain à des niveaux inimaginables s’est déchaînée, et avec elle une artificialisation de l’existence qui ravage l’individu. Le message emblématique du développement technologique «plus vite, plus haut, plus fort » laisse sur son passage la frustration, l’angoisse ou le désir de vengeance de ceux qui n’arrivent pas à rentrer dans ce modèle surhumain. La société et la politique ne peuvent pas réagir à la vitesse des changements et, sans le temps que requiert une délibération démocratique, sont prêtes à sacrifier les garanties juridiques. « Donc, les maîtres-mots de ce monde, ne sont-ils pas intensification et emballement, tels une boule qui s’agrandit et se densifie en dévalant la pente ? ». Sous la direction de Christopher Pollmann, professeur agrégé de droit public Université de Lorraine (Metz) et Visiting Fellow de Harvard Law School, l’EHESS accueille étudiants et chercheurs, ainsi que toute personne intéressée, à la VI ème session du séminaire « Accumulations et accélérations : l’emballement du monde » qui s’est initié en octobre 2016. Ce séminaire gratuit, inspiré d’une pédagogie interactive est le deuxième séminaire dérivé du projet de recherche du professeur Pollmann « L’ambivalence de la modernité », dont le premier séminaire « Accélérations et régulations. Les défis de la vitesse pour le vivre ensemble » a eu lieu de 2015 à 2016. La prochaine séance aura lieu le lundi 14 mai 2018 de 18 à 20 h, à l’École des hautes études en sciences sociales EHESS, 54 Boulevard Raspail, 75006, Paris.